Vie associative

Il est arrivé sans crier gare ce maudit virus ; il ne devait provoquer qu’une « grippette », voire une mauvaise grippe. En réalité ce coronavirus est un véritable sérial killer.
Bonjour tout le monde, Je m’appelle Adeline, j’ai 28 ans et pour ceux qui ne me connaissent pas je suis la fille de Thierry, Président de Bougez contre la SLA et d’Isa, la 1ère dame qui s’occupe de la permanence de l’association le vendredi.
Confinée, confinée, est-ce que j’ai une gueule de confinée, moi ? Confinement, voilà un mot bien lointain de moi, alors que j’y suis tous les jours depuis 12 ans. Jusqu’au jour où … … tous à égalité, ou presque
Quelle épreuve ce confinement ! A l’invitation de Florian, je vous livre ces quelques réflexions
Bonjour les amis(es) de « Bougez contre la SLA ». Je vous parle depuis l’EHPAD « Les Fontaines » de La Mothe St Heray (79800) où je suis résident par obligation depuis fin 2019.
Quand le covid s’invite... Déjà 2 mois que nous vivons différemment. Pour ma part, je dirais que c’est mon quotidien professionnel qui a surtout changé.
Après 1 mois et 10 jours de confinement, je pense que la vie de chacun a dû être bouleversée un peu, voire beaucoup dans tous les sens du terme, et la mienne aussi ! Mais qui suis-je ?
Voici donc mon quotidien depuis le début du confinement en tant qu'aide-soignante de nuit en réanimation. Je pars travailler vers 18h30 pour prendre mon service à 19h15. Je n'ai pas de voiture et j‘habite à 20 min de la clinique.
Confinement J+ ??? Je ne sais pas à quel jour de confinement nous sommes, je ne les compte pas, mais je le vis comme tout le monde et mon rythme quotidien n'a pas changé.
Ça sonne presque comme un comble. Voici mon quotidien depuis le confinement alors que je suis atteinte de la maladie de Charcot.